Auteurs

Nos Auteurs

Nadia Hammami est titulaire d’un Doctorat en littérature, langue et civilisation françaises : Mention très honorable : Faculté des lettres et des sciences humaines de Sfax. Elle participe à la rédaction d’un dictionnaire sur la brachylogie avec le professeur : Mansour Mhenni.

Abdoulaye NGOM est enseignant-chercheur en sociologie à l’université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal) et chercheur au Laboratoire de recherche en sciences économiques et sociales. Il est également chercheur affilié au Laboratoire « Dynamiques Européennes » (UMR 7367-CNRS-France) et membre du projet de recherche MIGREVAL (évaluation biographique des politiques par les migrants en Europe). Ses travaux de recherche portent sur les migrations clandestines et les politiques migratoires, les migrations internationales et les relations interethniques, la prévention des migrations clandestines, les espaces de transit, les frontières, la réinsertion des migrants ayant échoué dans le lieu de retour, la sociologie de l’action et du discrédit, la sociologie des mouvements sociaux, les mobilisations individuelles et collectives, la protection de l’enfance et les stratégies éducatives.

Farida BOURBI est doctorante à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Sultan Moulay Slimane, Maroc.  Son sujet de thèse porte sur l’histoire de l’art et littérature. Elle a obtenu son Master en 2016 dans Littérature et Cinéma. Enseignante de la langue française au cycle qualifiant secondaire au secteur public. Auteure de plusieurs publications qui couvrent un large spectre de sujets dans le domaine de littérature et arts ainsi que des publications dans les études cinématographiques. Les plus récentes portent sur le roman d’artiste contemporain et les correspondances entre la littérature et les arts.

Victor Essono Ella, Maître-assistant, Enseignant-chercheur au Département de Lettres Modernes à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (Université Omar Bongo-Libreville). Auteur de plusieurs articles scientifiques, ses recherches portent essentiellement sur l’esthétique, l’intertextualité et la polyphonie romanesque dans les littératures francophones subsahariennes. Aussi, il est préfacier d’un recueil de poèmes intitulé : Cœur et Rancœur, publié à Nantes en 2007 aux éditions Amalthée. Actuellement, il prépare la parution d’un recueil de poème ayant pour titre Le Supplice de la liberté. Depuis 2010, il est membre du laboratoire CERLIM (Centre d’Etudes et de Recherches Littéraires sur les Imaginaires et la Mémoire).

Nèma Diakité est enseignante chercheure, spécialisée en Littératures et civilisations Africaines. Née à Ferkessédougou en 1982, elle a fait les études à l’université Alassane Ouattara de Bouaké. Son premier article a été publié en juillet 2021 par la Revue Djiboul, elle aborde des thèmes tels que l’identité de la femme africaine et la question de la dote dans les œuvres de Flora Nwapa et Buchi Emecheta.

Monzat Ombeni Kikukama est Professeur Titulaire en Didactique des langues à l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu en RDC. Il est attaché au Département de Français-Langues africaines. Auteur de plusieurs articles et    co-auteur de deux livres : Cours d’expression orale et écrite en français et La didactique des disciplines et contextualisation de son action à l’ISP/Bukavu. A présent, il prépare son ouvrage sur La grappe expressive au secours de la didactisation de la stylistique. Application sur les hardiesses langagières dans les romans d’Ahmadou Kourouma..